Qu'est-ce que le no-code ? Les avantages et les inconvénients.

Qu’est-ce que le no-code ? Les avantages et les inconvénients.

L’avenir du codage est pas de codage du tout“. – Chris Wanstrath, PDG de GitHub.

À une époque où la demande de logiciels dépasse largement l’offre des codeurs, aucun outil de développement de code traditionnel ne permet d’échapper à la pénurie des compétences nécessaires pour développer des logiciels, des sites Web et des applications particulières.

Le cabinet financier Forrester prévoit que le marché des plateformes de développement no-code passera de 3,8 milliards de dollars en 2017 à 21,2 milliards de dollars en 2022. Google a récemment acquis AppSheet, ajoutant le développement no-code à son Google cloud. Cet achat confirme le potentiel du no-code comme solution de développement de logiciels locaux, d’applications ou de site Web en mode SaaS.

Cet article explore les risques et les avantages associés aux développements no-code, afin de vous aider à mieux décider si cette méthode de développement vous convient ou non.

Qu’est-ce que le no-code ?

Une plateforme de développement no-code est un outil permettant de créer des applications logicielles sans codage ; une alternative populaire et prometteuse au développement de logiciels traditionnels pour les utilisateurs professionnels non techniques qui espèrent créer leurs propres applications à part entière et à moindre frais.

Si vous êtes une petite entreprise qui n’a pas le budget nécessaire pour engager un développeur de logiciels ou sous-traiter à une société de développement de logiciels, les plateformes no-code permettent à votre entreprise d’accéder à des outils jusqu’ici réservés aux grandes entreprises.

En utilisant une plateforme no-code, vous pouvez lancer la transition numérique de votre structure avec des outils innovants et parfaitement adaptés à ses besoins. Les personnels non-programmeurs peuvent participer au développement des applications commerciales, web et mobiles. Mais vous pouvez aussi collaborer avec des prestataires spécialisés dans le no-code pour des tarifs et des délais beaucoup moins importants.

Prenons l’exemple de la transformation numérique de vos processus d’acquisition de nouveaux clients. La détection des prospects, le premier contact, le suivi de leur parcours d’achat, la prise de rendez-vous, l’émission des devis et ou le processus administratif sont souvent problématique pour toute entreprise. Les humains font des erreurs – nous ne sommes que des humains après tout – et des programmes comme Excel ou les CRM peuvent être compliqués ou inadaptés, ce qui entraîne souvent des erreurs ou des ratés. Et, en ces temps difficiles, peut-on vraiment rater un prospect ?

En utilisant une plateforme no-code, vous pouvez rapidement développer une nouvelle application basée sur le cloud pour automatiser et utiliser vos données. Tant que vos besoins sont simples et correspondent aux capacités de l’outil no-code que vous choisissez, cette solution est un excellent moyen de lutter contre les erreurs humaines et les erreurs des systèmes existants. En accélérant votre processus grâce à l’automatisation, vous améliorerez l’efficacité et la productivité globales de votre équipe.

Est-ce que le “no-code” et le “low-code” sont identiques ?

On pense souvent à tort que les termes “low-code” et “no-code” sont interchangeables, mais ce n’est pas le cas.

Les plateformes no-code sont destinées aux entreprises qui n’ont aucune compétence en matière de codage. Le no-code utilise la programmation déclarative : vous dites au système ce que vous voulez qu’il fasse, et vous le construisez. En no-code, le créateur de l’application définit ce que l’application fait plutôt que la manière dont elle le fait. Il construit ses processus à partir de briques simples et faciles à mettre en œuvre.

Les plateformes low-code peuvent également être utilisées par des personnels non techniques, mais à un moment donné, un développeur devra finir les choses. Les plateformes low-code ou les outils d’application rapide (comme les Codebots, par exemple) ont des fonctionnalités préétablies qui permettent aux utilisateurs de construire leur application jusqu’à un certain point, avant de faire appel à un développeur pour coder ou personnaliser le reste. Le low-code peut être utile lorsque les plateformes no-code ne peuvent répondre aux besoins.

Si vous envisagez d’utiliser l’un ou l’autre type de plateforme de développement, mais que vous n’êtes toujours pas sûr de la plateforme qui vous convient, vous pouvez en apprendre davantage sur le principe “low-code vs no-code“.

Comment créer une application no-code ?

Si vous découvrez le no-code, vous vous demandez peut-être pourquoi il n’y a pas de code, ou comment il est possible de construire des applications informatiques sans code. Du coup, vous vous demandez peut-être même à quoi servent les développeurs ?

Lorsque vous construisez une application sur une plateforme no-code, vous la construisez bien avec du code, vous n’avez tout simplement pas besoin de coder vous-même. Les plateformes no-code proposent des fonctions préconstruites qui fonctionnent en glisser-déposer. Ces outils ont été évidemment développés par des codeurs.

Une plateforme de développement no-code est essentiellement un constructeur d’interface utilisateur, où vous pouvez rapidement glisser-déposer chaque objet sur vos pages web et voir instantanément à quoi elle ressemblera sur un mobile, une tablette et un ordinateur de bureau. L’utilisation de modèles visuels remplace la complexité du codage, ce qui vous permet de gérer facilement vos données. Alors qu’à ce jour, aucune application de codage ne propose d’interface utilisateur par glisser-déposer.

L’une des principales idées fausses concernant les applications no-code est qu’elles ne sont destinées qu’à des applications simples. Or, ce n’est pas du tout le cas. Dans cette période en évolution technologique rapide, les constructeurs d’applications no-code sont devenus extrêmement sophistiqués. Ils peuvent prendre en charge des fonctionnalités complexes pour tous types d’applications, afin de répondre aux demandes spécifiques des entreprises. Il est désormais possible de construire de nombreuses applications “métier” de bout en bout en utilisant uniquement une solution no-code.

Avantages et inconvénients du développement sans code.

Avantages

Aucun développement de code n’est nécessaire. Le no-code permet de créer et d’utiliser des applications ou des flux de travail rapidement. Le no-code peut être utile à la fois aux développeurs et aux utilisateurs professionnels non-codeurs. Il est idéal pour les entreprises qui ont une équipe de développement surchargée et qui ont besoin d’utiliser des utilisateurs professionnels comme développeurs.

Le no-code permet aux TPE/PME d’accéder à des outils numériques performants pour des coûts et des délais qui restent à leur portée.

Une meilleure agilité.

La plupart des développements no-code se font via une interface glisser-déposer, construite visuellement avec des modules pré-établis. Cela signifie que la création d’applications est beaucoup plus rapide. Les tests sont généralement automatisés, ce qui réduit encore le temps de développement.

Les solutions no-code sont également idéales pour prototyper une application et tester sa faisabilité et son efficacité.

Réduction des coûts.

Les développeurs coûtent cher. Les solutions no-code vous permettent de contourner ce problème, en vous épargnant une grande partie des frais généraux liés à la nécessité de disposer en permanence d’une équipe de développeurs compétents ou de faire appel à des prestataires onéreux. Vous pouvez créer des applications performantes plus rapidement et à moindre coût ou faire appel à des prestataires aux tarifs plus accessibles.

Productivité accrue.

Comme les applications peuvent être créées à un rythme beaucoup plus rapide, le personnel informatique intervient moins longtemps et les délais sont considérablement réduits. Ce qui prenait auparavant des semaines ou des mois peut maintenant être réalisé en quelques heures ou quelques jours par des non-codeurs.

Facilement modifiable.

Le problème avec le codage manuel traditionnel est que vous ne pouvez pas vraiment changer une fonctionnalité ou une caractéristique d’un simple coup de baguette magique, surtout si vous travaillez avec des prestataires externes à votre société. En no-code, c’est possible. Si vous devez modifier quelque chose, il vous suffit de formaliser votre nouveau processus et votre modification pourra être utilisable en quelques heures, voire en quelques minutes.

Inconvénients

Il est facile de comprendre pourquoi de nombreux chefs d’entreprises sont attirés par les avantages évidents des plateformes de développement no-code. Mais il est important de connaître aussi les inconvénients et les risques associés à leur utilisation.

Après tout, une décision qui peut sembler rentable à court terme peut potentiellement s’avérer catastrophique sur le moyen, long terme. Il est toujours crucial de prendre en considération l’ensemble des conséquences d’un tel choix au début de tout projet de développement d’application ou de site Web.

Les utilisateurs doivent avoir une compréhension claire de leurs besoins.

Comme il n’y a pas deux plateformes no-code identiques, tout utilisateur doit d’abord déterminer si ses besoins s’inscrivent dans les contraintes d’un outil particulier. Ces exigences changeront naturellement avec le temps, et le risque de les voir diverger des capacités évolutives de la plateforme est donc toujours présent.

Un cahier des charges fonctionnel précis est indispensable. Un professionnel sera alors d’une grande aide et évitera de nombreux problèmes ultérieurs.

Les fonctionnalités rigides limitent ce que vous pouvez construire.

Lorsqu’il s’agit de développer les différentes fonctionnalités d’une application, les plateformes no-code peuvent présenter des limites qui obligent à revoir les processus souhaités. C’est contraignant et parfois rédhibitoire.

Dès que vous rencontrez cet inévitable cas limite requis par votre application, vous devrez rapidement passer du “que veux-je construire” initial au “que puis-je construire”. Alors, vous serez obligé de recourir à des solutions de contournement complexes et souvent coûteuses, les fameuses “usines à gaz”. Enfin, après avoir investi massivement pour faire fonctionner votre application dans les limites de votre outil de no-code, il ne vous restera qu’un logiciel plus rigide et plus coûteux qu’une solution sur mesure ne l’aurait jamais été. Son évolution et sa maintenance deviendront également difficiles.

Les problèmes de sécurité qui découlent d’un manque de contrôle total.

Contrairement au développement sur mesure, le contrôle de votre application no-code est une chose qui sera toujours sacrifiée lorsque vous vous engagez dans la voie du “no-code”. Ne pas avoir le contrôle ou le droit de regard sur votre pile technologique est une chose, mais ne pas connaître votre application de fond en comble peut entraîner un certain nombre de risques en matière de sécurité et de fiabilité. Que se passe-t-il si l’entreprise qui fournit votre plate-forme “no-code” est acquise ou liquidée ? Pire encore, que se passe-t-il si elle subit une violation de la sécurité interne qui vous rend vulnérables, vous et votre système critique ?

Vous n’êtes pas propriétaire de votre code source.

Si vous décidez finalement de quitter de votre plateforme de développement no-code, vous vous heurterez rapidement au problème du verrouillage des fournisseurs. Cette situation s’accompagne généralement d’une incapacité à changer de fournisseur, ou de coûts substantiels pour le faire. Toute chance de maintenir correctement votre application à l’avenir repose sur votre dépendance à l’égard du fournisseur d’origine. Même si le fournisseur qui ne fournit pas de code rend votre code source accessible, vous découvrirez probablement sous le capot de votre application une boîte noire constituée de codes informatiques embrouillés et impossibles à maintenir, sans aucune documentation claire. Vous pouvez évidemment avoir une compréhension complète de ce qui entre et sort de votre application, mais toute l’implémentation reste cachée et verrouillée tel un coffre-fort.

Quels sont les meilleurs usages du no-code ?

Il est difficile d’argumenter contre la proposition de valeur d’une plateforme de développement sans code, en particulier lorsqu’il s’agit de développer une simple application mobile ou une site Web avec quelques fonctionnalités basiques. Les faibles coûts et délais courts que cette technique permet sont extrêmement attractifs.

Cela étant dit, elles ne constituent pas toujours une alternative appropriée au développement de logiciels personnalisés ou à faible coût, car les compromis associés à leur utilisation pourraient en fin de compte vous coûter beaucoup plus cher, à vous et à votre entreprise, à l’avenir.

Le développement no-code est particulièrement bien adapté aux usages suivants :

  • Sites Web avec des fonctions complexes;
  • Sites Web avec intégration dans des processus d’acquisition de leads;
  • Prototypes de sites SaaS;
  • PoC – Proof of Concept – de sites SaaS et/ou d’applications Web et mobiles;
  • Logiciels orientés “métier”;
  • CRM, gestion de fichiers clients;
  • Etc…

Quelles sont les meilleures plateformes de développement d’applications no-code ?

Il existe une pléthore de plateformes de développement d’applications sans code sur le marché, et de nouveaux concurrents entrent régulièrement en lice.

Voici quelques-unes des plateformes no-code les mieux notées actuellement disponibles.

Airtable

Airtable est un service de collaboration dans le cloud consistant en un hybride tableur-base de données, avec les caractéristiques d’une base de données appliquée à un tableur. Il s’agit d’un outil d’organisation collaboratif, qui s’intègre à d’autres applications et vous permet une connexion à votre site web.

Nintex

Nintex est une solution d’automatisation des flux de travail. Vous pouvez planifier, cartographier et gérer visuellement vos processus d’entreprise grâce à des outils qui vous aident à gérer, automatiser et transformer votre entreprise. Vous pouvez optimiser vos processus commerciaux en exploitant les données créées par les processus automatisés générés par un site Web.

AppSheet

Appsheet est une plateforme de création d’applications no-code qui vous permet de créer rapidement des applications pour collecter ou se connecter à des données. Il s’agit d’une plateforme de développement d’applications sans code qui permet aux utilisateurs de créer des applications mobiles et des applications web en utilisant des sources de données comme Google Drive, Dropbox, Office365 et d’autres plateformes de tableurs et de bases de données basées sur le cloud.

Salesforce

Salesforce est une solution de plate-forme d’entreprise en tant que service qui permet aux développeurs de créer et de déployer des applications dans le cloud. Elle fournit les outils et les services nécessaires à l’automatisation des processus d’entreprise, à l’intégration avec des applications externes et à une mise en page adaptée aux besoins des utilisateurs.

Microsoft Power Apps

Power Apps est une suite d’applications, de services, de connecteurs et de plateformes de données qui fournissent un environnement de développement rapide d’applications pour la création d’applications personnalisées. Vous pouvez créer rapidement des applications professionnelles personnalisées qui se connectent à vos données professionnelles, stockées soit dans une plateforme de données sous-jacente, soit dans diverses sources de données en ligne et sur site.

Bubble

Bubble est un langage de programmation visuel populaire et une plateforme SaaS qui permet à des personnes non techniques de construire des applications web sans avoir besoin de coder, grâce à un outil de programmation de type pointer-cliquer.

Betty Blocks

Betty Blocks se décrit comme une plateforme de développement citoyen qui permet à une nouvelle génération de développeurs de repousser les limites de la technologie pour l’innovation commerciale. Vous pouvez créer des applications d’entreprise complexes, allant des applications mobiles aux portails clients en passant par la gestion du back-office.

BP Logix BPMS

BP Logix BPMS est une plate-forme de développement à faible code et sans code, compatible avec l’IA, qui pilote la transformation numérique des entreprises. Les équipes et les individus sont habilités à développer, déployer et améliorer rapidement des applications numériques critiques sans programmation.

Outgrow

Outgrow est une plateforme no-code orientée marketing. Elle propose un contenu interactif comprenant des calculatrices, des quiz, des évaluations, des recommandations, des sondages, des chatbots, des cadeaux, des formulaires et des enquêtes. Vous pouvez créer des expériences attrayantes sans l’aide de développeurs, en utilisant des modèles qui peuvent être rapidement et facilement personnalisés.

Nutshell

Nutshell est un CRM d’automatisation des ventes conçu pour aider les équipes de vente de toutes tailles à optimiser leurs efforts et à consacrer plus de temps à l’établissement de relations. Vous pouvez connecter et centraliser les outils que vous utilisez pour gérer votre entreprise.

Zapier

Zapier est une plateforme qui permet la connexion de différentes plateformes entre elles. Cette plateforme donne accès à des milliers de combinaisons facilitant ainsi de nombreuses automatisations sans écrire une seule ligne de code.

WordPress

Bien plus qu’un simple CMS, au fil des années WordPress est devenu une véritable plateforme no-code avec un énorme avantage : vous pouvez héberger la plateforme sur vos propres serveurs et éviter ainsi les nombreux inconvénients listés ci-dessus.

Ce glissement vers l’univers du no-code, voire du low-code, est essentiellement la conséquence des milliers de plugins disponibles pour cette plateforme.

Choisir la bonne solution logicielle pour votre entreprise.

Que vous décidiez d’utiliser du no-code, du low-code ou un outil de développement rapide d’applications (comme Codebots), il est important que vous protégiez votre entreprise en adoptant quelques bonnes pratiques, afin de gérer et d’atténuer les risques organisationnels potentiels.

Avant de travailler avec un fournisseur de développement de logiciels et choisir une solution, vous devez confirmer les capacités de sécurité intégrées et envisager d’utiliser des outils orientés vers le métier de votre entreprise. Même si vous utilisez un outil ou une plateforme hébergée dans le cloud, vous êtes responsable de vos propres données (et de celles de vos clients) et vous devez vous assurer que les mesures de sécurité appropriées ont été mises en œuvre. En cas de doute, demandez au fournisseur d’outils de développement que vous avez choisi de vous fournir les certifications de sécurité. Assurez-vous que vous testez correctement les sources des applications que votre organisation développe et que vos outils de test de sécurité utilisent des tests dynamiques pour couvrir les risques. Pour garantir une sécurité totale, il est judicieux de confier les tests d’intrusion à des experts tiers.